Didier van CASTER

 

– Charles DIDIER-VAN CASTER  –

(Raon l’Etape 1852 – Nancy 1906)

 

Sans lien de parenté avec les facteurs d’orgues DIDIER, Charles DIDIER est né à Raon l’Etape en 1852. Il a été placé en apprentissage à l’âge de quatorze ans chez JAQUOT-JEANPIERRE à Rambervillers. Il y gravit tous les échelons et fut même associé de 1879 à 1894 à Théodore JAQUOT sous la raison sociale « JAQUOT-JEANPIERRE et Cie ».

En 1879 il épousa Louise Van Caster de Raon l’Etape. DIDIER se brouilla avec son associé et fonda en 1894 sa propre entreprise à Nancy. Il utilisa le nom de son épouse pour se différencier de ses concurrents vosgiens. La maison prit le nom de « Charles DIDIER-VAN CASTER ».

Il emmena avec lui Forget, l’un des meilleurs ouvriers de Jaquot et racheta l’entreprise Jean BLESI. Il mourut subitement à Nancy en 1906. La maison fut reprise par le suisse KUHN de Männerdorf, sous la raison sociale « Maisons Didier-Van Caster et Kuhn réunies ».

La maison Charles DIDIER-VAN CASTER prospéra mais ne travailla que très peu dans les Vosges.

 

Ses réalisations dans les Vosges:

1903 : CHATEL sur MOSELLE, petit séminaire, orgue neuf

1906 : BAN DE LAVELINE , transfert de l’orgue MERKLIN des Ursulines d’Arras.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s